Pourquoi mieux connaitre la Turquie ? – La suite européenne

La Turquie est-elle européenne ?

Si la première moitié des années 2000 était marquée par une volonté de modernisation du pays et par une multitude de réformes dans la perspective européenne, la seconde partie a constaté un revirement flagrant dans cet élan, que l’on pourrait expliquer par des facteurs aussi bien internes au’externes. La question du départ parait désormais banale et sans actualité. Pourtant, elle a tout son intérêt à être regardé de près. 

turquieeuropeenne

Mille et un aspects d’une longue histoire

Quelques aspects pour illustrer la place importante de la Turquie dans le concert européen et qui constituent, très paradoxalement, des arguments du « pour » et du « contre ».

  • Géographie : 

Seulement 4% de la superficie de la Turquie est en Europe. Pourtant, situé entre l‘Europe, le Moyen Orient et le Caucase, le pays a une position géographique hors norme d’un point de vue stratégique, portant, en elle, des avantages et des difficultés. La Turquie est donc un véritable pays transcontinental. D’ailleurs, sa plus grande ville, Istanbul en est le meilleur exemple, réunissant deux continents, l’Europe et l’Asie, en son sein.

  • Démographie :

La Turquie est le dix-neuvième pays le plus peuplé au monde. En 2017, sa population était de 80,8 millions sur une superficie de 779 452 km². Cela représente un certain dynamisme mais alimente également certaines interrogations liées à l’emploi et au poids de représentation au sein des institutions européennes.

  • Economie :

La Turquie est un pays dynamique en termes d’activité économique et elle est une puissance régionale. (Voir notre article sur l’économie turque)

  • Histoire européenne :

L’histoire européenne de la Turquie contemporaine a un longue passé. La Turquie a été un des premiers pays à adhérer au Conseil de l’Europe. Membre de cette organisation depuis 1949, elle a été un des pays qui ont, juste après la seconde guerre mondiale, ratifié la Convention des Droits de L’Homme.

Du côté de l’Union européenne, les relations de la Turquie ont commencé par le Traité d’Ankara de 1963. Puis, elle a fait une première demande de candidature en 1987 à la Communauté économique européenne et a signé, en 1995, l’Union douanière. En 1999, la Turquie a officiellement été reconnue comme un pays candidat pour être membre de l’Union européenne. Les négociations ont commencé en 2005.

« Je t’aime, moi non plus ?! »

Malgré le ralentissement récent dans les cours des réformes et le gel des négociations, la Turquie reste toujours candidate à l’adhésion à part entière à l’Union européenne.

En tant qu’une puissance économique et diplomatique régionale, elle est, de plus, un des premiers partenaires économiques et politiques de l’Union européenne sur de nombreux dossiers de grande ampleur.

Reste à étudier les arguments portant sur l’histoire et la culture qui nécessiterait non seulement de mieux connaitre la Turquie mais aussi de comprendre ce qu’est l’Europe. La réponse à notre question de départ déterminera aussi celle de la question de conclusion :

Les idéaux européens arriveront-ils à atteindre l’universel ? La Turquie européenne en donnera une réponse.

 

One Reply to “Pourquoi mieux connaitre la Turquie ? – La suite européenne”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s